_DTJ2052.JPG

RENÀTA KAPRINYÀK

Renàta Kaprinyàk est née en 1987 dans une famille ouvrière en Hongrie, pays du bloc de l’Est de l’Union soviétique, à Miskolc.

Dans un pays où une jeune démocratie prometteuse des années 90 est en plein essor, elle se forme au conservatoire de Miskolc en danse classique avec la méthode russe Vaganova. En parallèle, dès ses 15 ans pour se divertir et gagner de l'argent de poche, elle rejoint une compagnie de cabaret/variété itinérante.  Puis, à ses 16 ans elle emprunte la scène du Théâtre National de Miskolc pour interpréter des petits rôles dans des pièces de répertoire. 

Elle rencontre la danse contemporaine à 18 ans et décide de continuer ses études supérieures à Budapest à la Contemporary Dance Academy. Elle est formée par les danseurs/chorégraphes les plus reconnus d’Europe (Eléonore Valére Lackhy - Ultima Vez, Needcompany / Jan Lauwers, Damien Jallet - Les Ballets C de la B, Inaki Azpillaga, Zsuzsa Rozsavolgyi - Cie Rosas, Éva Karcag - Cie Trisha Brown, etc.).

À la sortie de l’école, elle prend part à plusieurs projets; elle crée ses propres pièces, elle danse pour d’autres et enseigne la danse au conservatoire d’arts dramatique Imre Brody. Elle se produit à Shanghaï avec le Black Light Theather (gagnant de la série “Britain’s got a talent” en 2013).

Elle arrive en France en 2012 et travaille avec plusieurs compagnies (Litécox, Les Mobilettes, Le Grand jeté!, Equinoctis - La négresse à cheval, Le Groupe La Source). 

Très vite, elle se tourne vers ses propres créations et obtient en 2013 la bourse européenne Leonardo da Vinci pour sa pièce « Plu(s)Mett(r)e » - solo pour lequel, elle a reçu le soutien de l’artiste chorégraphe Daisy Fel. En 2014 elle crée la compagnie SubsTÀNCe avec Jérôme Besson et ils co-écrivent trois pièces composites de danse contemporaine et de musique live : “ÉCHO” (2016), “Écho-Fragment” (2017) et “RÉZO ZÉRO” (2018). 

Forte du souvenir des ses jeunes créations en Hongrie, le désir de travailler hors du cadres et des murs des théâtres, l’a rattrapée. En 2018, elle se lance dans une nouvelle aventure avec une nouvelle équipe. Elle crée le spectacle « Mme E », création pour l’espace public, présentée lors des Rencontres de l’Archipel, organisées par le CNAREP de Chalon-sur-Saône puis programmée à la Sélection Officiel du Festival Chalon dans la rue 2019. Cette expérience la conforte et la convainc de continuer à créer dans l’espace public. Avec son parcours en danse à la fois classique mais parsemé d’itinéraires singuliers, elle se sent chez elle dans les art de rue. 

La recherche artistique de la compagnie s'attache avant tout à l’humain et à l’intime. Elle fait appel à ce que nous sommes intérieurement, à notre vécu. Nous cherchons à créer un langage abstrait, tout en gardant une osmose entre mouvement et pensée. Une chorégraphie dont la lecture est claire, où plusieurs niveaux de narrations apparaissent.

 

71250 Cluny, France

  • Facebook

©2019 by compagnie Substance.